Nathaniel Hawthorne – La Lettre Ecarlate (Scarlet Letter)
Littérature étrangère / 21 octobre 2011

La Lettre Ecarlate (Scarlet Letter) est un roman de Nathaniel Hawthorne publié au milieu du XIXème siècle, considéré par de nombreux critiques comme étant la première oeuvre américaine reconnu à l’échelle internationale du fait qu’il s’inspire essentiellement de l’Histoire des Etats-Unis. Comme il le mentionne dans les premières pages de son oeuvre (chapitre Custom House en anglais), Hawthorne fut marqué par la découverte de documents de son arrière arrière grand-père liant sa famille aux procès de Salem (Salem Witchcraft Trials) durant lesquels des femmes – innocentes – furent brûler pour « sorcellerie ». Il eût ainsi accès à quelques sources d’inspiration pour rédiger son magnum opus : La Lettre Ecarlate.   L’histoire se passe au milieu du XVIIème siècle aux Etats-Unis (ou plutôt à cette époque au sein des colonies de l’Empire Britannique) dans une atmosphère profondément puritaine.

Share

Charles Dickens – Un chant de Noël
Littérature étrangère / 5 septembre 2011

Le roman qui a inspiré le film « Le drôle de Noël de Scrooge ». A la veille de Noël, un être laid, au nez crochu, vieux, qui ne craint pas le froid, refuse de fêter un joyeux noël aux autres, même aux membres de sa famille, pire, même, il n’ouvre même pas à la porte aux enfants qui chantent devant chez lui ! Cet être c’est Monsieur Scrooge. Dans la rue personne ne lui parle, personne n’ose lui demander comment il va et surtout personne ne risque de lui dire « joyeux noël » sans quoi le petit vieux s’énerve et devient méchant. Jusqu’à ce que son propre neveu le lui souhaite. Mais Scrooge ne réagira pas par lui-même, ce sont des Esprits qui vont venir l’aider. Parviendra-t-il à retourner sur le droit chemin? Ou succombera-t-il à son destin? Note : 6/10 Je suis déçue par ce roman qui a inspiré le film sorti en novembre 2009. En effet je trouve qu’il y a très peu d’actions, ça manque de rythme. Et surtout j’avais deviné la fin dès le début du roman ! Mais il faut se dire que ce roman a tout d’abord été écrit à l’attention des enfants et non des…

Share

Eduardo Galeano – Las venas abiertas de América Latina
Littérature étrangère / 8 avril 2011

Les veines ouvertes de l’Amérique Latine pour le titre français est un livre d’Eduardo Galeano paru en 1970 dont l’objet est de nous faire découvrir l’Histoire de l’Amérique Latine sous un spectre assez peu répandu en Europe : celui de l’immense pillage opéré par les nations européennes et nord-américaines sur le continent latino-américain. Ainsi, défile sous nos yeux près de cinq siècles d’une histoire chaotique et dominée par les intérêts des puissances étrangères et de leurs entreprises sur les ressources naturelles du continent. Le parti pris de l’auteur est perceptible dès les premières pages du livre : celui d’un auteur convaincu par les préceptes socialistes et par la révolution cubaine de 1959. Cette conviction politique accompagne chaque développement de l’auteur sans toutefois que la précision historique ne vienne à faillir. Le livre retrace ainsi l’Histoire de l’Amérique Latine depuis l’ère colombienne jusqu’à la fin des années 1960. Anecdotes, grands événements, petites et grandes manœuvres sont de la sorte analysés afin que le journaliste puisse nous distiller la vision d’un continent exploité, dominé et dépendant.   Note : 8/10 Une note plus qu’honorable pour un livre riche d’enseignements sur l’Histoire relativement méconnue de ce continent. Un ouvrage qui nous permet de décrypter les…

Share

Bram Stoker – Dracula
Littérature étrangère / 19 février 2011

Voici le roman qui donna, à sa sortie en 1897, les plus belles nuits d’effroi à un autre auteur, non moins connu et renommé, Oscar Wilde. Mais ce n’est pas du « Portrait de Dorian Gray » que l’on parle ici, mais bien de Dracula, vampire de son état et maître de toutes les créatures de la nuit. L’histoire, sans en dévoiler l’intrigue, est racontée sous forme de journal intime, tantôt celui de « l’humain » principal, Johnathan Harker, tantôt celui du non moins célèbre depuis Professeur Van Helsing. Car si le roman s’appelle « Dracula », ce dernier ne prend pas part à la rédaction de ce livre. Il n’intervient toujours que de façon effrayante et mystérieuse, mais seulement en cas de discours rapporté dans les journaux intimes de Johnathan. Dans ce livre nous est ainsi contée l’histoire du plus cauchemardesque des démons, Vlad Drakul ou plutôt, le Comte Dracula. C’est une plongée au coeur du mythe du vampire, de ce vampire, et de tout l’univers mystique. Cet ouvrage de la littérature traditionnelle anglaise a lancé les bases de tous les romans sur le vampirisme, les vampires, inspirant ainsi les films tels que « Nosferatu » de Murnau en 1922, ou encore « Dracula » avec Christopher Lee dans le…

Share

Jonathan Swift – Les voyages de Gulliver
Littérature étrangère / 19 février 2011

Lemuel Gulliver quitte sa femme pour naviguer vers Bristol en tant que chirurgien de marine. Mais le bateau est pris dans une tempête et, seul survivant de l’équipage, il se retrouve sur une île nommée Lilliput. Se réveillant, il découvre qu’il est enchainé et que des petites choses l’encerclent. Ces petites choses ce sont les Lilliputiens, des hommes qui ne mesurent pas plus de quinze centimètres de haut !  Découvrant en Gulliver une espèce très rare, les Lilliputiens vont le transporter jusqu’au Roi, qui, bientôt, sera « fan » de Gulliver. En effet Lemuel et le Roi vont passer un pacte de « non agression » : le Royaume doit procurer nourriture, vêtements, logement au géant Gulliver et en contre-partie ce dernier doit rendre certains services au Roi. C’est ce qu’il fera en éteignant un feu qui faisait du palais un brasier et va jusqu’à sauver le Royaume de son pire ennemi qui n’est autre que Blefuscu. Mais très vite Gulliver se rend compte que cette haine entre les deux Royaumes n’est basée que sur une question de doigt: quel doigt doit permettre de casser l’oeuf à la coque ? Trouvant ce problème complètement absurde, notre héros décide d’être neutre et d’aider les deux…

Share

Herman Melville – Moby Dick
Littérature étrangère / 12 janvier 2011

Moby Dick, l’oeuvre la plus connue d’Herman Melville, est une invitation à la découverte du monde maritime de Moby Dick, une baleine monstrueuse et énigmatique, et de l’équipage du Pequod mené par le charismatique et captivant Capitaine Ahab. Connu pour ses nombreuses adaptations cinématographiques, son roman d’aventure est une histoire à la fois dense et chargée de mystères. L’intrigue est assez simple d’accès même si le style de Melville est quelques fois surprenant par sa complexité. Ishmael, un habitant de Manhattan dans les années 1850, décide de quitter la terre ferme pour s’élancer dans une aventure à bord du Pequod avec un jeune et puissant cannibale nommé Queequeg qu’il vient juste de rencontrer dans une auberge. Après un rapide échange avec les propriétaires du navire au sujet de leur salaire, ils sont acceptés. Le navire quitte rapidement son port pour s’élancer dans l’océan Atlantique. Le capitaine Ahab décrit alors à son équipage l’objectif principal de cette traversée, à savoir la mort de Moby Dick, une baleine qui lui a dérobé sa jambe à coups de mâchoires quelques années auparavant. Au cours du voyage, l’équipage chassera de nombreuses baleines (ce qui permet à un lecteur du 21ème siècle d’avoir un aperçu…

Share