Marie-Ange Laroche – Les larmes oubliées de la Vologne
(Auto)biographies / 13 novembre 2010

Les larmes oubliées de la Vologne. Pour tous ceux qui ,comme moi, sont nés après 1984 l’affaire Grégory reste quelque chose d’assez abstrait. Marie-Ange Laroche, épouse du principal suspect de l’époque, Bernard Laroche, assassiné quelques mois après avoir été libéré ,fautes de preuves, par Jean-Marie Villemin, père de la petite victime, nous livre ici sa version des faits. Elle nous raconte comment le dossier a été monté à charge contre son mari, la pression, les menaces et bien sûr sa vie après la mort de son époux et son combat pour sa réhabilitation. Vingt cinq ans après le début de l’histoire, la lumière n’a pas encore été faite sur cet horrible meurtre et Bernard Laroche n’a toujours pas été reconnu comme innocent. Patiemment, elle nous explique pourquoi son mari ne peut être coupable et pourquoi il n’aurait jamais dû être ni soupçonné ni assassiné si tout avait été fait dans les règles de l’art. En cette période où la justice tente pour la dernière fois de lever le voile sur cette affaire, ce livre nous permet d’en comprendre les grandes lignes. Note: 7-8/10: je regrette que le livre ne soit pas plus ordonné… les nombreux retours en arrière rendent la compréhension…

Share

Florence Aubenas – Le quai de Ouistreham
(Auto)biographies / 23 octobre 2010

Le quai de Ouistreham Six mois.C’est le temps qu’il a fallu à Florence Aubenas pour mener à bien la mission qu’elle s’était fixée. Six mois pendant lesquels, loin des siens, elle entame une plongée dans un monde que l’on connait mal, celui des chômeurs. Son objectif est simple: elle rentrera chez elle lorsqu’on lui proposera un CDI. Pour réussir cette quête elle se teint en blonde, met des lunettes et s’invente une histoire, celle d’une femme qui s’est fait entretenir par son mari pendant vingt ans et qui se retrouve seule, sans aucune qualification. Elle nous décrit de l’intérieur les visites à Pôle Emploi, les formations et les postes qu’elle parvient à obtenir. Elle nous parle aussi des gens qu’elle rencontre, de ceux qui galèrent comme elle, nous livrant alors de jolis morceaux de vie, mais aussi les échos d’une existence où l’on ne sait pas toujours de quoi demain sera fait et où le moindre petit grain de sable peut tout faire s’effondrer. Note: 8-9/10 J’ai trouvé le livre intéressant et bien écrit. Florence Aubenas nous livre un tableau réaliste, sans langue de bois, avec ses hauts et ses bas. Commander sur Gibert Joseph

Share

Jean-Louis Fournier – Où on va papa?
(Auto)biographies / 8 septembre 2010

Jean Louis Fournier nous délivre une partie de sa vie à travers une lettre destinée à ses enfants. En effet l’auteur a eu deux enfants, deux garçons qu’il pensait être « normaux » mais qui finalement se sont avérés être handicapés jusqu’à la fin de leurs jours. Dans cette lettre il nous dévoile ses inquiétudes , ses questionnements mais aussi ses coups de gueule : « Pourquoi cela nous arrive à nous? Qu’avons-nous fait? ». Mathieu et Thomas ne savent pas parler (ou très peu), ni lire, ni écrire. Ils ne peuvent pas jouer car leurs os sont trop fragiles. Ils sont tous petits. Mathieu, lui, répète tout le temps « où on va papa? » quant à Thomas, il dessine et peint mais en débordant sur le bureau. Ils ne sauront jamais s’habiller seuls, ils n’auront pas de métier, n’offriront jamais à leur papa un cadeau de fête des pères, ne connaitront pas l’amour, n’auront jamais d’enfants. Tel est le destin de ces deux garçons. Et pourtant Jean Louis Fournier nous montre à quel point avoir des enfants handicapés est ressourçant : ils font rire et apportent beaucoup d’amour. D’après lui ce serait même « un cadeau du Ciel », pour reprendre ses mots. Malheureusement la société…

Share

Laurence Lemarchal – Sous ton regard
(Auto)biographies / 6 juin 2010

Sous ton regard Loin d’écrire un livre pour se faire de l’argent sur le dos de son fils aujourd’hui disparu, Laurence Lemarchal, à travers ce témoignage, nous permet de découvrir une facette de la vie de Grégory: son combat pour avoir une vie normale, ses doutes… Elle évoque aussi bien sûr l’aventure Star Ac’ aussi bien avant, pendant, qu’après, avec évidemment la joie de Grégory lors de sa victoire mais aussi son quotidien médicalisé au château et la crainte avant les primes lorsqu’il n’était pas en forme. Au début de chaque chapitre on peut découvrir un poème ou une chanson écrite par le jeune chanteur, une autre manière de nous laisser entrer dans son intimité. Ce témoignage émouvant mais jamais triste ou déprimant ne tombe pas dans le « pathos », il nous permet de découvrir la vie de Grégory et, à travers lui, le quotidien des personnes atteintes de mucoviscidose, rythmé par les séances de kiné et les séances d’aérosols. Note: 8,5/10 très agréable à lire, à la fin de l’œuvre on garde un peu de cette pêche que les malades et leur famille ont en eux! Commander sur Gibert Joseph

Share

Raphaëlle Ricci – Je ne chanterai pas ce soir
(Auto)biographies / 5 juin 2010

Je ne chanterai pas ce soir Loin de la femme cassante que la Star Academy nous a fait découvrir, dans cette autobiographie, Raphaëlle Ricci se révèle sensible et touchante. De la carence affective de son enfance aux violences psychologiques d’un pervers narcissique vécues pendant une dizaine d’années, en passant par un viol alors qu’elle n’avait que treize ans, elle nous dévoile sa vie sans langue de bois. Elle évoque, bien sûr, les années Star Ac’ et les inconvénients liés à cette célébrité soudaine ainsi qu’à son image de « méchante » dans le programme. Tour à tour drôle, émouvant ou grave, ce témoignage est très agréable à lire!! En filigrane, Raphaëlle Ricci nous fait part de son combat contre les manipulateurs pervers pour qu’enfin les violences psychologiques soient reconnues au même titre que les violences physiques. Note: 8-9/10: style fluide et agréable à lire. Ce livre est une belle tranche de vie à déguster sans modération!!   Commander sur Gibert Joseph

Share