Maxime Chattam – Léviatemps

28 février 2011

LéviatempsLéviatemps

Dans le Paris des années 1900 alors en pleine Exposition Universelle, Guy de Timée, un écrivain en mal d’inspiration ayant fui sa famille, vit caché dans les combles d’une maison close. Il cherche à entrer au coeur du Mal et une occasion en or va se présenter: Milaine, une jeune prostituée du bordel va être assassinée d’une façon plutôt étrange… Dès lors, accompagné de Faustine, une autre courtisane, et de Martial Perotti, un inspecteur de police en début de carrière, il va tenter de découvrir ce qui lui est arrivé. Mais il se retrouve rapidement confronté à une affaire de grande ampleur, et s’il s’agissait d’un tueur en série? D’un fou qui tue pour le plaisir? Cette quête de vérité est-elle vraiment saine?

 

Après Promesse des Ténèbres qui se déroule dans le milieu du X, Maxime Chattam s’attaque ici à celui de la prostitution. Loin d’être aussi gore que certaines de ses oeuvres peuvent l’être, Chattam préfère flirter avec le glauque. Le style reste toujours aussi agréable à lire et on peut retrouver certains composants habituels: l’enquêteur torturé et sans attache, la jeune femme fascinante et mystérieuse au caractère affirmé… Pour le reste, même si on commence à se douter de l’identité du tueur grâce aux réflexions de Guy, le dénouement reste surprenant.

Note: 7/10 Je préfère le côté gore de Chattam. On ne se refait pas! Toutefois je dois avouer que j’ai quand même eu du mal à m’endormir non pas parce que des images un peu trash m’étaient restées en tête mais plutôt à cause d’un certain malaise persistant suite à la lecture du livre…

Tous les articles sur les livres de l’auteur.

Commandez sur Amazon.fr
Commandez sur Gibert Joseph.com
6.0 Bouton Commandez 100-30
Share

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *