Emile Zola – Au bonheur des dames

9 juillet 2010

au bonheur des dames

Paris à l’époque du Second Empire.

Denise, après la mort de ses parents, part à Paris pour trouver un emploi e toucher quelques sous pour nourrir ses frères Jean et Pépé.
Elle se rend donc chez son oncle, le père Baudu. Mais malheureusement ce dernier n’a plus assez d’argent pour payer sa nièce. Il ne peut que la loger le temps qu’elle trouve du travail.
Mais le travail, à Paris, ne coure pas les rues. Surtout depuis la création d’une nouvelle boutique, un bazar qui se nomme Le Bonheur des Dames. Ce dernier s’accroit et détruit les petites boutiques du quartier une à une.
Monsieur Mouret en est le Directeur. Il va offrir à Denise la chance d’entrer dans cette boutique. Mais à quel prix ! Misère, pleurs, mépris des autres et jalousie seront au rendez-vous.
Denise n’aura pour soulagement que sa petite chambre froide, à l’arrière du magasin.
Sa tristesse s’accroit d’autant plus que son frère Jean lui demande sans cesse le peu d’argent qu’elle gagne. Et le reste c’est pour la nourrice de Pépé. Elle se voit donc obligée de garder ses vieux sabots et sa robe de laine toute déchirée.

Comment survivra -t-elle à cet enfer? Aura-t-elle le courage de garder son emploi pour ne pas tomber dans la misère?Contre toute attente, son destin va basculer, mais vers quel chemin?

Après avoir lu Nana, que j’ai relativement bien aimé, j’ai été comme enchantée par ce classique français ! Et pourtant je ne suis pas une fan des longues descriptions mais Zola sait mêler les descriptions au récit de telle sorte que l’on ne s’ennuie jamais ! Une très belle écriture, un soupçon de suspense et de l’émotion. A lire !
Et si vous avez le courage, lisez les 19 autres romans des Rougon-Macquart.

Note : 9/10

6.0 Bouton Commandez 100-30

Commander sur Gibert Joseph

Share

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *